Peinture du SeaWind : application du vernis

L’application, si elle n’est pas bien différente d’une peinture, nécessite d’importantes précautions pour ne pas gâcher cette ultime couche de finition.

Salle d’opérations

Comme pour la dernière couche de peinture, la poussière sera votre pire ennemi. Afin de travailler dans les meilleures conditions possibles, j’ai donc changé le plastique de protection sur lequel je travaille après un bon coup d’aspirateur.

Autre chose très importante : l’éclairage. Sans un bon éclairage sur toutes les faces de la coque, on risque (ce qui m’est arrivé) de laisser des zones non couvertes donc non vernies !

Il est important de bien s’organiser pour faire chaque zone (pont, dessous de la coque, etc) en une seule fois !

Invitation au vernissage

L’application du vernis, après avoir vigoureusement agité la bombe, se fait de façon appuyée à au moins 30cm (sinon : coulures).

Le premier passage donne un aspect granuleux qui, à la seconde pulvérisation, se transformera en rendu lisse et brillant. Toute poussière qui viendrait à tomber sur la surface sera définitivement emprisonnée…

Quelques conseils…

Comme pour la peinture à la bombe, voici une petite liste de trucs à bien prendre en compte pour réussir votre vernis !

  1. L’éclairage est important car en « jouant » avec on différencie facilement les zones non traitées (encore mates) des zones couvertes (brillantes et réfléchissantes).
  2. Il faut aller très très vite pour les grandes surfaces car le vernis qui commence à sécher à une extrémité se voit recouvert de la poussière de la pulvérisation en cours à l’autre bout. Résultat: un voile mat qui annihile l’aspect lisse et brillant du vernis.
  3. Si vous devez repasser sur une zone « manquée » ou pas assez chargée. Attendez le séchage complet et refaites une couche intégrale. Si vous ne traitez que la zone en question, vous aurez les problèmes vus juste au-dessus.
  4. Si, comme moi, vous pulvérisez quelques secondes trop près, vous obtiendrez de belles coulures… Il existe une solution : ponçage très fin (grain 1000) à l’eau puis passage au polish automobile avant de repasser une nouvelle couche de vernis.

Résultats

Voici en photos le résultat final après la couche de vernis sur le pont (pensez à cliquer sur les photos pour voir la version agrandie).

Après séchage :

Après la pose de l’accastillage :